La version 2016 du Prêt à Taux Zéro

En gardant les mêmes principes de base pour le PTZ, le gouvernement français a décidé dès le 1er janvier 2016 de le renforcer et d’assouplir les conditions d’octroi pour inciter plus de ménages à devenir propriétaires pour la première fois, que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien.

PTZ renforcé, mais simplifié pour cibler plus large

Pour deux ans à compter du 1er janvier 2016, le PTZ (prêt à taux zéro) verra ses conditions d’octroi assouplies pour augmenter le nombre de primoaccédants à un logement neuf ou ancien sous condition de travaux. Pour rappel, le PTZ est un dispositif de prêt immobilier accordé par des banques conventionnées par l’État pour financer en partie la construction mais aussi l’acquisition d’un premier bien immobilier à titre de résidence principale à but non locatif. Les ménages qui n’ont pas été propriétaire d’une résidence principale pendant les deux années précédentes peuvent aussi prétendre au PTZ.

Exempté de frais de dossier et d’intérêt, ce prêt peut être cumulé avec d’autres prêts immobiliers tels que le PAS (Prêt Accession Sociale) ou des aides locales offertes par des collectivités. Il est toutefois soumis à un système de zonage et à un plafond de ressources des ménages. Concrètement, plus la zone où est localisé le bien est tendue, plus le plafond de revenus et le montant du crédit immobilier sont élevés. En ce qui concerne par ailleurs les plafonds de revenus, ils sont évalués selon la composition du foyer et la zone concernée.

Les conditions de prêt deviennent plus avantageuses dans le neuf comme dans l’ancien

ptzPar rapport à l’ancien dispositif, le PTZ 2016 offrira des conditions de prêts très avantageuses non seulement dans le neuf, mais aussi dans l’ancien. En ce sens que, si auparavant, les biens anciens ne pouvaient profiter du PTZ que dans quelques communes rurales, ils sont désormais éligibles dans toute la France.

Le premier changement remarquable du nouveau PTZ est certainement l’augmentation du montant du prêt jusqu’à 40 % du montant de l’opération (prix d’achat du logement, montant total des travaux de constructions ou de rénovation) si actuellement il ne dépasse pas les 26 %.

Pour renforcer le PTZ et élargir la communauté de bénéficiaire, les plafonds de ressources seront aussi revus à la hausse.

Aussi, pour rappel, le prêt à taux zéro est un prêt bancaire qui permet de financer en partie l’achat d’un bien immobilier, sans demander d’intérêts plus détails sur le crédit immobilier sur ce site.

Et si aujourd’hui le différé de remboursement du prêt immobilier varie de 0 à 14ans, en 2016 les emprunteurs pourront ne reverser les premières échéances qu’à partir de la 5e, 10e ou 15e année. Les ménages les plus modestes pourront par ailleurs étendre leur prêt sur une durée de 25ans réduisant ainsi le montant des mensualités.