Bien maitriser le taux d’humidité dans un appartement

Parmi les éléments de confort et de santé que l’on néglige trop souvent figure le taux d’humidité dans l’air, qui peut être responsable de problèmes d’asthme ou de difficultés respiratoires, comme de la présence de bactéries ou de parasites. L’humidité dans un appartement peut en effet se révéler insuffisante ou trop élevée. Pour assurer le confort dans son intérieur, il est nécessaire d’avoir un taux correct.

Taux idéal de l’humidité dans un appartement

Si l’on compte large, le taux d’humidité conseillé peut varier entre 30 et 70 %. Mais des pays comme la Belgique optent pour entre 40 et 70 %, pendant que les expert de l’hexagone sont eux favorables à un taux compris entre 45 et 65 % les médecins optant pour une fourchette située entre 40 et 60 %. Il faut être plus vigilant pour les enfants et les personnes âgées.

Comment mesurer le taux d’humidité ?

L’hygromètre est facile à utiliser et peu coûteux (autour d’une vingtaine d’euros). Il vous donnera l’humidité relative (HR) d’une pièce. Il faut placer cet instrument dans l’endroit le plus humide d’une pièce, puis attendre une bonne quarantaine de minutes, puis renouveler l’opération dans d’autres pièces.

Comment effectuer des corrections ?

taux d'humidité dans un appartementLa situation la plus simple est celle dans laquelle votre humidité relative n’est pas assez importante. Il suffira alors en général de placer des humidificateurs sur les radiateurs, de nombreux modèles existent, ils sont peu onéreux, et la situation rentre assez vite dans l’ordre.

Dans le cas inverse, si le HR de certaines pièces ou de l’ensemble de l’appartement est trop importante, il faut penser aux différentes activités comme la lessive, les douches, qui augmentent considérablement le taux d’humidité dans l’air. L’achat d’un sèche-linge à condensation avec pompe à chaleur peut s’avérer alors plus efficace, et moins onéreux à terme que celle d’un déshumidificateur.

Si cette dernière solution s’avère cependant nécessaire, il existe trois types d’appareils : à condensation, à adsorption et à absorption. Il faut faire appel à un professionnel pour savoir lequel est le plus adapté à votre situation.