Problème de voisinage en appartement, comment faire?

Rentrer chez soi, dans son appartement, est synonyme de repos, d’apaisement. C’est le lieu où on se sent bien, après une longue journée de travail, où l’on peut souffler et se détendre. Pourtant, pour beaucoup de français, « rentrer chez soi » peut être source de stress, de dérangement à cause des nuisances provoquées par ses voisins d’appartement, peu soucieux du respect d’autrui. D’un étage à un autre, les nuisances sonores dans la plus part des cas, comme les bruits répétés, les cris, les querelles peuvent vite devenir source de problème et transformer votre « Home sweet home » en véritable cauchemar.

La première solution est bien entendu le dialogue : Il s’agit dans un premier temps d’échanger avec son ou ses voisins. Expliquez dans un premier temps et sans énervement la situation que vous vivez, votre mal-être. Peut-être que ce voisin ne se rend pas compte des nuisances qu’il provoque, c’est le cas dans les anciens immeubles où l’isolation n’est pas suffisante par exemple.

Vous pouvez même l’inviter dans votre propre appartement pour qu’il prenne conscience que vos propos ne sont pas exagérés et que les nuisances sont bien réelles.

Si cette solution n’apporte aucun changement, et si les nuisances persistent (où redoublent), sachez que les troubles sonores sont sanctionnés (A condition qu’ils soient qualifiés d' »anormal ») : En effet, la loi fait la différence entre un trouble supportable et anormal, à tout moment de la journée et de la nuit. Contrairement à ce que la plus part des gens pensent, la loi n’impose pas les fameux 22 heures comme limite temporelle.

Problème de voisinagePourtant, aucun texte de loi ne stipule et ne différencie le trouble « supportable » et le trouble « anormal ». Ce dernier doit être étudié en fonction des facteurs de chaque cas pour être sanctionné : Nature du trouble? Fréquence? A quel moment de la journée?

Si votre cas est reconnu en tant que nuisance anormale, vous pouvez demander au juge compétent d’obtenir une injonction pour encourager votre voisin à cesser ses nuisances. Si vous estimez que cette situation vous a causé préjudice, vous êtes en droit de demander des dommages et intérêts.

En conclusion, si les problèmes de voisinage en appartement peuvent être réglés par la médiation, la discussion, certains problèmes persistent, mais sachez que la loi est de votre côté si vous estimez être victime de nuisances anormales.